Régime et vie sociale, comment gérer les deux ?

Vous êtes enfin décidée à entamer un régime pour venir à bout de ces petits kilos qui vous gênent tant ? Mais vous vous voyez déjà en train de refuser toutes les invitations aux soirées, dîners, déjeuners entre amis ou même en famille par peur de faire des écarts. Découvrez tous nos conseils pour gérer régime et vie sociale, en gardant vos chances de perdre de poids.

Quelles idées reçues sur le régime sont à oublier ?

Non, régime et vie sociale ne sont pas incompatibles. Il suffit de choisir le plus adapté à votre mode de vie et vos habitudes de consommation, il existe par exemple le régime Thonon, le régime Natman, régime Fricker…

Le régime Miami vous aidera à préserver votre vie sociale. Il est particulièrement adapté si vous aimez sortir et manger au restaurant. C’est un régime très strict les 14 premiers jours, pendant lesquels vous devrez éviter les dîner à l’extérieur, pour réintégrer ensuite progressivement de nouveaux aliments. Vous pourrez donc vous autoriser de petits apéros entre amis.

Phase 1

Dans cette phase, vous perdrez du poids rapidement en limitant strictement les aliments qui composent vos menus. Il vous faut baser votre alimentation sur les protides (viandes rouges et blanches, volailles, poissons, fruits de mer, œufs, produits laitiers, légumineuses telles que les lentilles, pois ou soja, les céréales type blé, riz ou maïs, et oléagineux comme l’avocat, les amandes et les noix).

Excluez les féculents et les sucres. La perte de poids pourra atteindre 4 à 6 kilos en 14 jours.

Phase 2

C’est dans cette phase que vous pouvez réintroduire progressivement certains aliments qui étaient interdits en phase 1 comme les fruits et le pain, tout en privilégiant ceux à l’indice glycémique faible. Cette phase doit durer le temps d’atteindre à votre poids de forme (pour le calculer, retirez 10 aux centimètres de votre taille).

Phase 3

Cette dernière phase dure toute la vie, c’est la stabilisation. C’est en fait l’intégration d’une bonne hygiène alimentaire sur le long terme. Vous devez consommer de bons sucres (légumes verts, céréales complètes…), des protéines (viandes rouges, fromages…), des graisses végétales (volaille, poisson…) et laitages écrémés ou demi-écrémés (yaourts…). Pour éviter l’effet yo-yo, il faut veiller à rattraper les écarts importants par une période de phase 1.

Comment gérer régime et vie sociale ?

Pour mieux gérer ce que vous allez pouvoir manger, pourquoi ne pas invitez vos amis à un déjeuner ou un dîner chez vous ? Vous pourrez proposer des ingrédients auxquels vous avez droit, par exemple, remplacer les chips par des crudités. Pour l’alcool, remplacez par une boisson moins riche ou essayez un cocktail moins calorique.

Ensuite, quand vous vous sentirez capable, essayez de sortir au restaurant. Mais attention à ne pas vous jeter sur les cacahuètes, et choisissez un cocktail light. Le plat devra être pauvre en graisses, préférez les légumes aux frites et oubliez les sauces.

En dessert, tournez-vous vers une salade de fruits et terminez par un thé vert.

Sachez tout de même que faire un écart n’est pas un catastrophe, il vous suffit de faire plus attention les repas suivants.

Pour vos déjeuners en semaine, si possible, apportez des repas préparés chez vous le plus souvent possible. Vous pourrez ainsi maîtriser tous les aliments qui les composent.